FLASH - Flash - © Capitol 1971 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jimmy James   
20-09-2010


Face au manque de succès des deux premiers albums de YES, le guitariste Peter BANKS quitte la formation en 1970 pour créer avec le chanteur Colin CARTER dont la voix fait penser à John ANDERSON, son propre groupe : FLASH. Le bassiste Ray BENNETT et le batteur Mike HOUGH complètent le line-up.
Le groupe entre en studio en novembre 1971 et publie son premier album appelé simplement « Flash ».
A l’écoute, on ressent les débuts de YES dus bien évidement à la guitare de Peter BANK mais également au son des claviers. Et pour cause, ceux-ci sont manipulés par Tony KAYE qui vient d’être viré de YES après l’emblématique « The Yes Album » car paraît-il, il jouait les même note selon le chanteur de YES, John ANDERSON. Apprenant la nouvelle, Peter BANKS s’empressa de récupérer rapidement l’organiste pour enrichir son répertoire. La controverse voudrait que Tony KAYE ne soit qu’un simple invité et non un membre du groupe. Qu’importe, de toute façon après cet essai celui-ci ira former BADGER en 1972 avec l’aide de John ANDERSON, pris de remords pour l’avoir remplacé par Rick WAKEMAN.
« Flash » se découpe en cinq titres et tente toutefois de proposer une musique plus complexe que les débuts de YES. Avec trois longues suites et deux ballades acoustiques, cet album varie les climats dans l’ensemble des morceaux. Virant de la ballade pop au jazz en passant par des passages heavy, symphoniques et folk, ce disque voit contraster des passages calmes, planants avec des rythmiques plus soutenues, fusionnant furies électriques avec quiétudes acoustiques. Les titres « Small Beginnings » et « Dreams Of Heaven » résument bien les propos avec leurs dualités orgue-guitare et harmonies vocales-guitares, démontrant un Tony KAYE et un Peter BANKS ayant progressé dans leur jeu. « The Time It Takes » termine ce disque dans une tranquillité qui contraste avec « Dreams Of Heaven »  aux changements perpétuels comme le « Perpetual Change » de Yes (tiens donc ? coïncidence, hasard, arrogance, hommage ?!!).
En fait, on peut aisément imaginer comment aurait évolué la musique de YES si le guitariste Steve Howe n’avait pas pris la place de Peter BANKS.
Tony KAYE une fois parti, FLASH publiera deux autres albums.
Loin d’être au niveau d’un « The Yes Album » ou d’un « Fragile », « Flash » est cependant remarquable et indispensable pour compléter sa « Yessographie ». 

 

Partager

 

Chroniqueur : Jimmy James

 
 
Line-up


Peter Banks - Acoustic Guitar, Electric Guitar, Spanish Guitars, Hooter, ARP Synth & Backing Vocals
Ray Bennett - Bass, Acoustic Guitar & Vocals
Colin Carter - vocals & percussion
Mike Hough - Drums, Percussion, Cymbals & Badinage
Tony Kaye - Organ, Piano & ARP Synth

 

 

Tracklist


01. Small Beginnings (9:23)
02. Morning Haze (4:32)
03. Children Of The Universe (8:55)
04. Dreams Of Heaven (12:57)
05. The Time It Takes (5:48)


 

Site officiel :
www.myspace.com/flashbennettcarter

Pays:
ANGLETERRE

 


Commentaires
Ajouter un nouveauRechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
 
Security Image
Saisissez le code que vous voyez.

Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved.

Dernière mise à jour : ( 21-09-2010 )
 
< Précédent   Suivant >