SANHEDRIN - After Ever - © Fading Records 2011 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Mick Rogers   
30-06-2011

La grande histoire de SANHEDRIN commence officieusement à la fin des années 80 quand les frères Aviv et Sagi BARNESS entreprennent de s'intéresser à la musique progressive.
Le nom SANHEDRIN vient du nom de l'assemblée législative et du tribunal suprême du peuple juif (rien de plus logique pour un groupe basé à Tel Aviv) et pour de plus amples informations, je vous laisse vous connecter sur vos sites habituels présents sur la toile.
Après avoir passé une bonne décennie à s'alimenter au pipe-line de CAMEL ou plus exactement à constituer un groupe de reprises du chameau, le SANHEDRIN que nous évoquons aujourd'hui existe depuis 1998 après de nombreux changements de personnel.
Musicalement et dès le premier titre "Overture" les influences sont reconnaissables entre mille mais néanmoins bien assimilées avec beaucoup mais alors beaucoup de flute. Les allergiques à cet instrument peuvent poser des jours de rtt.
"Il tredici" le plus long morceau du disque est lui un duel permanent entre guitare et flute soutenu par la majesté des claviers de Aviv BARNESS. Un grand morceau de prog que l'on peut applaudir et dont on ne peut pas se lasser, Gadi BEN ELISHA utilise toutes les ressources guitaristiques possibles, une merveille sans parti pris !!!
"Dark Age" est dédié à Arik HAYAT claviériste du groupe de jazz rock fusion SYMPOZION qui s'est suicidé fin 2008 et cette composition de SANHEDRIN lui rend hommage en étant après une intro celtisante très jazz rock fusion !!!
Les cris de la foule et les roulements de tambour introduisent "The Guillotine" et nous nous retrouvons sur la place de Grève sous la révolution française, le bourreau arrive, superbe solo de flute de Shem TOV LEVI en introduction avant que la guitare ultra lyrique ne prenne le relais suivi de l'orgue de Aviv BARNESS, avant le retour de la flute cette fois ci ultra camélienne. Superbe.
"Timepiece" est basé sur un long solo d'orgue avant que la flute puis la guitare n'entrent en action. Un titre plus énergique et par la même moins emphatique que les autres sur cet album.
"Sobriety" commence par une mélodie celtisante («Harbour Of Tears») avant qu'Andy, pardon Gadi, nous abreuve au son magique de sa six cordes, soutenu par un remarquable travail rythmique d'Igal BARAM et de Sagi BARNESS le tout sous le tapis claviéristique du frère de ce dernier. Encore une fois et même si je me répète, du grand rock progressif d'une beauté confondante. A noter une courte inclusion de saxophone dans le dernier quart du morceau.
Après un dispensable titre acoustique, nous voici déjà au crépuscule de l'œuvre avec "Steam", intro summersienne à la guitare, flute et orgue en parfaite osmose, probablement le titre à la fois le moins camélien et le plus canterburien (CARAVAN) sur l'ensemble du cd, plus complexe et moins évident mélodiquement aussi. Un morceau qui s'écoute néanmoins avec plaisir.
SANHEDRIN une révélation venue du Moyen Orient, un endroit où il se passe toujours quelque chose. Excellente surprise de ce premier semestre 2011.

 

 

 

Partager

Chroniqueur : Mick Rogers

 
 
Line-up


Gadi Ben Elisha - Guitars, Mandolin
Sagi Barness - Bass Guitar
Aviv Barness - Keyboards, Saxophone
Igal Baram - Drums and Percussions
Shem Tov Levi - Flute

Guest :
Michael Lam - English Horn
Elinov Yogev - Bassoon

 

Tracklist


01. Overture (3:07)
02. Il Tredici (1:46)
03. Dark Age (6:18)
04. The Guillotine ( 6:00)
05. Timepiece (5:30)
06. Sobriety (8:19)
07. Tema (1:08)
08. Steam (9:30)







 

Site officiel :
www.myspace.com/sanhedrin1

Pays:
ISRAEL

 


Commentaires
Ajouter un nouveauRechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
 
Security Image
Saisissez le code que vous voyez.

Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved.

Dernière mise à jour : ( 30-06-2011 )
 
< Précédent   Suivant >