ANGE - Escale à Ch'tiland (CD+DVD) - © L'Autre Distribution 2011 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Wizee   
07-01-2012


Pour célébrer dignement sa "quarantaine rugissante", ANGE a vu les choses en grand et nous offre pour la première fois l'intégralité (ou presque) de son show sur un double-CD live, en plus de son traditionnel DVD : signe qui ne trompe pas, comme tous ses meilleurs live, la pochette, magnifique, est superbement illustrée par le pendant visuel de ANGE, l'indispensable Phil UMBDENSTOCK. C'est peu de dire que l'objet est magnifique, tant le groupe et son entourage se sont défoncés pour nous offrir le plus bel album possible, et on peut se dire que le pari est réussi tant le résultat est probant. En effet, le groupe semble avoir tiré les leçons des écueils comme des excès de la tournée précédente en nous proposant un set cinq étoiles, capté au thâtre Sébastopol de Lille (où ses fans sont réputés pour être les plus fervents...) qui, anniversaire oblige, couvre l'intégralité de son immense carrière, montant en puissance, multipliant les temps forts et les morceaux de bravoure sans laisser le temps à la pression de retomber, le tout sans faute de timing : en soi un sacré tour de force.
Etrange choix d'ouverture que sont "Ces gens-là", habituellement abonné au final, puis "Le Cimetière des Arlequins", introduit pour l'occasion par son final wagnérien ; un titre plutôt sombre et atmosphérique pour débuter un concert : mais ANGE aime surprendre son monde et l'effet n'en est que décuplé quand débarquent "Les Yeux d'un Fou" sur fond de séquence électronique, morceau dynamique s'il en est, qui permet à Tristan de s'illustrer brillamment en tant que frontman (on en a que davantage envie de l'entendre s'essayer à des morceaux plus rock !...) tandis que les guitares de Hassan se font plus tranchantes que jamais ! Un petit tour à bord de "la Voiture à Eau" nous invite à rêver le rêve, puis c'est au "Marchand de Planètes" de revenir d'entre les étoiles dans la version revisitée orientale de 97 pour nous emmener jusque "Sur la Trace des Fées"... Et puis soudain, il est déjà "Neuf Heures" : un choix de titre plus que judicieux sur lequel Tristan excelle dans le registre intimiste qu'on lui connait.
L'image est à la hauteur du son : nette, précise et sans bavure ! Le groupe, au taquet, ne semble pas plus intimidé que cela par la présence des caméras. Si le jeu de lumière est plutôt sobre, l'éclairage chaleureux permet de suivre le set comme si on y était par un jeu d'astucieux cadrages (derrière la batterie de Benoit !...), on n'en perd pas une miette ! Cette tournée étant également la dernière de Caro la transformiste, tour à tour angoissante et vénéneuse sur "Le Cimetière...", facétieuse et poétique, irrésistible dans son interprétation façon titi parisien de "Fou" ; un grand moment de dérision !... Ou bien encore dans la peau d'un inquiétant vieillard sur le dantesque "Vieux de la Montagne" qui nous rappelle aux toutes premières heures de l'Ange belfortain. Le son est énorme ! Tellurique !... Puis le poignant "Couleurs en Colère" fustige l'intolérance et la bêtise humaine de quelques "Enfants du Hasard"... "Capitaine Coeur-de-Miel" est également de retour, toutes voiles dehors.
Alors bien sûr, Ange revisite son passé et dresse un tour d'horizon de sa prolifique carrière ; mais de quelle manière ! Seuls témoins de son dernier album en date, "Hors-la-Loi", "L'oeil et l'Ouïe" ainsi que "Les Collines Roses" (en version audio, en lieu et place de "Fou" sur la version CD) : l'incontournable "Hymne à la Vie" est l'occasion de saluer tous les membres d'équipage qui ont arpenté le vaisseau ANGE. Enfin, Christian au comble de l'émotion gratifie son publique fidèle de trois rappels en versions acoustique ; "Shéhérazade", "Le Ballon de Billy" et bien sûr l'immortelle "Ode à Emile"... Les frustrations, somme toutes relatives, sont rares ; on aurait aimé avoir la version audio de "Fou" et les images des "Collines Roses" ; on aurait aimé "Bivouac", également interprété sur la deuxième partie de la tournée ; il n'en demeure pas moins un live majeur explosant de générosité tant cette nouvelle livraison offre enfin un pendant idéal au référentiel « Tour de la Question » auquel on aurait souhaité un semblable écrin.

 

 

 

Partager

Chroniqueur : Wizee

 
 
Line-up


Christian Decamps - Vocals, keyboards, Guitar, Percussions
Tristan Decamps - Keyboards, Vocals, Choeurs, Programming
Caroline Crozat - Vocals, Choeurs, Percussions
Hassan Hajdi - Guitars, Choeurs
Thierry Sidhoum - Bass, Vocals, choeurs
Benoit Cazzulini - Drums, Percussions

 

Tracklist


CD1 :

01. Ces Gens-là (5:50)
02. Le Cimetière des Arlequins (8:25)
03. Les Yeux d'un Fou (4:16)
04. Le Rêve est à Rêver (6:20)
05. Le Marchand de Planètes (7:33)
06. Sur la Trace des Fées (6:00)
07. Les Eaux du Gange (5:23)
08. Neuf Heures (5:23)
09. Les Collines Roses (4:00)
10. Le Vieux de la Montagne (8:10)
11. Couleurs en Colère (7:20)

CD2 :

01. Les Enfants du Hasard (6:30)
02. Capitaine Coeur-de-Miel (19:10)
03. Hors-la-loi (5:20)
04. L'oeil et l'Ouïe (7:07)
05. Hymne à la Vie (12:47)
06. Shéhérazade (4:55)

DVD :

01. Ces Gens-là
02. Le Cimetière des Arlequins
03. Les Yeux d'un Fou
04. Le Rêve est à Rêver
05. Le Marchand de Planètes
06. Sur la Trace des Fées
07. Les Eaux du Gange
08. Neuf Heures
09. Fou
10. Le Vieux de la Montagne
11. Couleurs en Colère
12. Les Enfants du Hasard
13. Capitaine Coeur-de-Miel
14. Hors-la-loi
15. L'oeil et l'Ouïe
16. Hymne à la Vie
17. Shéhérazade
18. Le Ballon de Billy
19. Ode à Emile

Bonus :

"Le Pied en Coulisses" (documentaire de Amandine Pinto - Décamps)






 

Site officiel :
www.updlm.com

Pays:
FRANCE

 


Commentaires
Ajouter un nouveauRechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
 
Security Image
Saisissez le code que vous voyez.

Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved.

Dernière mise à jour : ( 09-01-2012 )
 
< Précédent   Suivant >